Thunder Bay étude de cas

 

« La qualité de vie au travail est importante. Plus nos travailleurs sont heureux et en santé, mieux ils sont outillés pour fournir des services de qualité à nos concitoyens. Il est important d’offrir cette formation. » 
•    Norm Gale, directeur général, Ville de Thunder Bay 

Thunder Bay est la plus grande municipalité sur le lac Supérieur. Avec ses 109 140 habitants, elle est aussi la plus populeuse du Nord-Ouest de l’Ontario. La Ville de Thunder Bay est gérée par un gouvernement municipal qui offre une gamme de services améliorant la qualité de vie de ses habitants et soutenant l’économie de Thunder Bay de manière responsable. Dans tous ses efforts, que ce soit pour les parcs, les loisirs, les transports, l’eau potable ou la gestion des déchets, Thunder Bay s’efforce de refléter sa devise : Supérieur de nature (Superior By Nature). 


En 2016, les hauts dirigeants de la Ville ont décidé d’adopter la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Toutefois, la Ville a rapidement compris que pour donner de l’élan au processus d’adoption de la Norme, elle devait promouvoir le leadership, la mobilisation et la participation de plus de 2 300 employés et enclencher le dialogue sur la santé mentale au travail. 


En décembre 2016, la Ville de Thunder Bay a décidé de donner à Krystina Hunter, coordonnatrice de la santé et du bien-être des employés, une formation de formatrice du programme L’esprit au travail. Quelques deux mois plus tard, Mme Hunter a également participé au programme de formation des formateurs en Premiers soins en santé mentale, d’une durée de cinq jours.


« Il y a deux ans, personne n’aurait pu prédire le succès de ces formations en santé mentale. Le vif intérêt du personnel ainsi que les retombées des formations sur la transformation de la culture de notre milieu de travail sont absolument remarquables. » 
•    Krystina Hunter, coordonnatrice de la santé et du bien-être des employés, Ville de Thunder Bay


Déploiement du programme
La Ville de Thunder Bay a d’abord offert les programmes de formation à son équipe des ressources humaines et de la sécurité organisationnelle ainsi qu’à son comité de santé et de sécurité psychologiques (CSSP). Le CSSP est formé d’employés occupant des postes variés à différents niveaux ainsi que de représentants du syndicat et de la santé et de la sécurité. Le comité dirige la mise en œuvre de la Norme et assure que les efforts organisationnels demeurent flexibles et reflètent les domaines professionnels respectifs de ses membres. 


Tous les autres employés peuvent choisir de s’inscrire aux prochaines séances prévues de L’esprit au travail et de Premiers soins en santé mentale auprès du service des formations. Les gestionnaires ont quant à eux la possibilité d’organiser des séances privées pour leur équipe (pouvant compter de 8 à 25 personnes). 


En moins de deux ans, la Ville de Thunder Bay a ainsi donné une formation en santé mentale à 617 employés et affiliés. La Ville a organisé plus de 45 séances de formation par l’entremise de son programme Well at Work. En moyenne, les séances étaient remplies à plus de 65 %, majoritairement des inscriptions volontaires. La Ville prévoit continuer d’offrir ces deux programmes de formation, principalement afin d’accroître la résilience du personnel et de doter ce dernier de stratégies d’autosoins.


Succès du programme
« Selon moi, l’aspect le plus important est que mon employeur travaille à enrayer la stigmatisation qui entoure la maladie mentale. Et dans l’ensemble, l’aspect le plus utile est la certitude que ce dossier est pris au sérieux par l’organisation. L’instructeur a présenté le matériel avec beaucoup de compétence. »

-    Un participant anonyme

La Ville de Thunder Bay a reçu un déluge de commentaires après la mise sur pied des formations. Les évaluations qualitatives qu’elle a menées ont permis de déceler quatre thèmes principaux. Rapport du personnel : 


1.    Reconnaissance à l’égard de l’employeur pour l’offre des formations.
2.    Les compétences acquises apporteront une valeur ajoutée au travail et dans la sphère personnelle.
3.    La formation a changé leur point de vue sur la santé mentale. 
4.    Les participants sont d’avis que tout le monde devrait suivre cette formation. 


La Ville a également recueilli des données quantitatives auprès des personnes qui ont rempli l’évaluation à la suite de la formation : 


•    86 % d’entre elles estiment que « le sujet de la formation joue un rôle important dans leurs fonctions ». 
•    84 % affirment que « ce programme avait amélioré leur compréhension de la maladie mentale et des problèmes de santé mentale en milieu de travail ainsi que leur niveau de confort à l’égard de ceux-ci ». 
•    89 % jugent avoir appris de nouvelles choses au sujet de la santé mentale, de la maladie mentale et de la résilience.
•    96 % prévoient être en mesure d’utiliser cette information dans leur milieu de travail.
•    97 % prévoient être en mesure d’utiliser cette information dans d’autres sphères de leur vie.


Témoignages 
« Je crois qu’il est important que les hauts dirigeants appuient pleinement le programme de formation. Après avoir suivi la version d’une journée complète de la formation L’esprit au travail pour gestionnaires, ils étaient hautement motivés à offrir la formation à leurs employés. » 


« En raison du grand nombre d’employés ayant suivi la formation, nous croyons que le niveau d’adhésion à nos initiatives de santé et de sécurité psychologiques a augmenté considérablement. »
-    Krystina Hunter, coordonnatrice de la santé et du bien-être des employés, Ville de Thunder Bay


« Je crois que le fait d’offrir des formations au personnel et de lui fournir des connaissances sur la santé mentale nous profite doublement. Tout d’abord en diffusant davantage d’information pour réduire la stigmatisation entourant la santé mentale, ce qui, nous l’espérons, incitera les personnes qui s’inquiètent de leur santé mentale à demander de l’aide. Deuxièmement, en fournissant aux participants les outils qui leur permettront de reconnaître lorsqu’eux-mêmes ou une autre personne vit des difficultés en lien avec la santé mentale, puis d’intervenir de manière productive et saine. » 

-    Darrik Smith, superviseur de programme, Canada Games Complex, Ville de Thunder Bay et membre du comité de santé et de sécurité psychologiques

« La formation en santé mentale qui est offerte à notre personnel et à la direction par l’entremise de L’esprit au travail et de Premiers soins en santé mentale a une valeur largement supérieure aux résultats mesurables. Non seulement elle fournit les outils permettant de venir en aide à soi-même, à un collègue, à un ami ou même à un étranger souffrant de problèmes de santé mentale, mais elle constitue également une occasion d’approfondir notre empathie, notre compréhension et notre compassion à l’égard des difficultés que bon nombre d’entre nous vivent, ce qui renforce la culture d’acceptation. »
-    Tanya Baker, coordonnatrice des formations chez Pioneer Ridge, Ville de Thunder Bay et membre du comité de santé et de sécurité psychologiques


« La formation L’esprit au travail est excellente! Elle a procuré à notre équipe une bonne fondation et une solide compréhension de la santé mentale dans notre milieu de travail. Notre équipe de gestionnaires, les superviseurs de première ligne, les représentants de première ligne des employés et du syndicat ont suivi la formation. En formant un large éventail de personnes de confiance dans notre milieu de travail, nous avons été en mesure de bâtir une bonne équipe de personnes-ressources à l’interne. »
-    Liane Heebner, infirmière clinicienne gestionnaire chez Pioneer Ridge, Ville de Thunder Bay et membre du comité de santé et de sécurité psychologiques