À propos

La stigmatisation est un obstacle majeur qui empêche les gens de demander de l’aide pour des maladies ou des problèmes associés à la santé mentale.

La peur de la stigmatisation retarde souvent le diagnostic et le traitement.

S’ils sont décelés et traités rapidement, les problèmes de santé mentale peuvent être temporaires et réversibles.

Les employés qui comprennent ce que sont les réactions normales au stress et la façon de les gérer sont plus résilients. Ils peuvent se rétablir après avoir vécu un épisode de stress, un événement traumatisant ou une situation difficile.

Il est possible de montrer aux gens à reconnaître les changements à leur état de santé mentale et à devenir plus résilients.

Historique des programmes L’esprit au travail (EAT) et En route vers la préparation mentale (RVPM)

Les programmes EAT et RVPM sont des composantes de l’initiative Changer les mentalités, qui est gérée par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC).

Lancés par la CSMC en 2013, les programmes EAT et RVPM ont été élaborés par des cliniciens et des pairs et reposent sur la recherche scientifique et les pratiques exemplaires.

Le programme EAT a été adapté afin d’être offert dans l’ensemble des milieux de travail. Il a été élaboré en collaboration avec les partenaires suivants : l’Université de Calgary, l’Université Mount Royal, Husky Energy, le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et Capital District Health (Nouvelle-Écosse/Halifax).

Le programme RVPM a été adapté afin d’être offert aux premiers intervenants. Il a été élaboré en collaboration avec les partenaires suivants : La GRC du Nouveau-Brunswick, le service de police de Calgary, le service de police d’Edmonton, le service de police de Vancouver, le Collège de police de l’Ontario, le service de police de Peel, le service de police de la Ville de Québec et le service de police de Fredericton.

À propos de l’initiative Changer les mentalités de la CSMC

Changer les mentalités est le plus important effort systématique entrepris au Canada en vue de réduire la stigmatisation à l’égard des maladies mentales. Mis sur pied par la CSMC en 2009, il vise à changer les attitudes et les comportements de la population canadienne envers les personnes aux prises avec la maladie mentale pour qu’elles soient traitées de façon juste et en tant que citoyens à part entière afin qu’elles puissent contribuer à la société au même titre que n’importe quel autre membre.

Lutter contre la stigmatisation sur plusieurs fronts

Changer les mentalités traite de la stigmatisation dans quatre groupes principaux : les professionnels de la santé, les jeunes, la main-d’œuvre et les médias. Elle comporte donc différents objectifs, comme mieux faire comprendre aux professionnels de la santé les besoins des personnes qui éprouvent des problèmes de santé mentale et encourager les jeunes à parler de la maladie mentale d’une façon ouverte et positive.

Au bout du compte, Changer les mentalités vise à créer un environnement dans lequel les personnes aux prises avec la maladie mentale se sentent à l’aise de demander de l’aide, des services et du soutien dans leur cheminement vers le rétablissement.

Pourquoi la stigmatisation?

Les personnes ayant un trouble mental disent souvent que la stigmatisation cause plus de souffrance que la maladie elle-même.

Il existe de nombreux programmes de lutte contre la stigmatisation au Canada. L’équipe de Changer les mentalités a évalué plus de 70 projets afin de déterminer lesquels sont les plus efficaces pour réduire la stigmatisation afin de les reproduire ailleurs au Canada. Les données recueilles lors des évaluations révèlent par ailleurs les pratiques exemplaires qui ont contribué à l’élaboration de trousse d’outils et d’autres ressources de lutte contre la stigmatisation.

Simultanément, le processus d’évaluation permet de tisser des liens dans l’ensemble du milieu de la santé mentale au Canada, créant du coup un précieux réseau d’échange de pratiques exemplaires et de programmes en vue de réduire la stigmatisation.

Programmes de l’initiative Changer les mentalités :

L’esprit au travail (EAT) : Réduire la stigmatisation et accroître la résilience chez le personnel et les gestionnaires.

En route vers la préparation mentale (RVPM) : Réduire la stigmatisation et accroître la résilience chez les premiers intervenants

LA TÊTE HAUTE : LA TÊTE HAUTE donne aux jeunes du Canada l’encouragement, les connaissances et les outils dont ils ont besoin pour affronter la stigmatisation liée à la maladie mentale. Cette initiative de lutte contre la stigmatisation chez les jeunes rassemble tous ceux qui s’engagent avec enthousiasme à entraîner un changement positif. 

L’esprit de découverte : L’esprit de découverte vise à sensibiliser les étudiants de premier cycle à la santé mentale afin de réduire la stigmatisation liée à la maladie mentale et d’offrir des ressources pour les aider à maintenir une bonne de santé mentale et accroître leur résilience. Ce programme est en cours d’élaboration.

À propos de la CSMC

La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) exerce un rôle moteur dans l’amélioration du système de la santé mentale et dans l’évolution des attitudes et des comportements de la population canadienne à l’égard de la santé mentale. En tant que promotrice du consensus national, la CSMC a supervisé la création de Changer les orientations, changer des vies : Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada. Grâce à des partenariats conclus avec des intervenants traditionnels et non traditionnels, la CSMC continue d’influencer les politiques et d’accélérer l’adoption de la Stratégie. Le Centre d’échange de connaissances de la CSMC reconnu à l’échelle internationale permet aux Canadiens de partager des pratiques exemplaires sur différentes priorités, des soins axés sur le rétablissement à la réduction de la stigmatisation. La CSMC élabore également des outils et des ressources pour faire avancer les priorités de la Stratégie comme la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail. Le programme Premiers soins en santé mentale Canada, et ses nombreuses versions, complètent ces initiatives. La mobilisation des personnes ayant connu la maladie mentale et de leur famille représente la clé du travail continu de la CSMC. La CSMC a été créée en 2007 et est financée par Santé Canada.