Faire intervenir les parties prenantes pour l’application des connaissances : Par où commencer?

Souvent, nous connaissons ou sommes liés à différentes personnes et organisations que nous aimerions faire intervenir dans notre plan d’application des connaissances.

2020-08-12

Nous pouvons aussi connaître de nom des personnes et organisations dont nous ne sommes pas reliés mais que nous aimerions faire intervenir. Mais comment faire pour trouver qui nous devrions faire intervenir et comment nous y prendre?

Avant d’entamer ce parcours, il est important de bien connaître notre objectif et notre innovation (l’outil ou les recherches que nous espérons mettre en place). Déterminer notre raison d’être pourra comprendre de faire intervenir les principaux intéressés, même à cette phase du projet. Consultez notre blogue Comment trouver la raison d’être de son projet pour en savoir plus sur comment y parvenir.

Pour trouver vos principales parties prenantes (ou acteurs du changement), il est bon de faire une première liste sans trop réfléchir à toutes les personnes/organisations qui devraient selon vous intervenir pour vous aider à être efficace dans votre plan d’application des connaissances. Notez toutes les personnes qui vous viennent à l’esprit. Quelques parties prenantes potentielles pourraient être :

  • Des collègues et dirigeants de votre organisation
  • Des experts ou chercheurs du domaine
  • Des aidants proches
  • Des personnes ayant du vécu
  • Des réseaux existants ou des groupes dont le travail est pertinent pour votre projet
  • Des organisations (la vôtre ou d’autres) qui travaillent dans des domaines connexes
  • Des artisans du changement ou des décideurs

Vous pouvez ensuite les diviser en catégories logiques (par exemple : travailleurs de première ligne, professionnels des soins de santé, membres de la communauté, personnes ayant du vécu, etc.).

Une fois que cela est fait, nous pouvons commencer par poser des questions en revoyant la liste pour déterminer les grands acteurs et défenseurs (artisans du changement) :

  • Qui se servira de l’innovation?
  • Qui d’autre travaille sur quelque chose de semblable ou dans le même domaine?
  • Qui a le pouvoir/l’influence de concrétiser le projet? Où ces personnes ont-elles de l’influence?
  • Qui peut aider à accéder aux ressources dont nous avons besoin pour mettre en place ce plan (les personnes, l’argent, l’espace, le réseau, la portée, etc.)?
  • Qui a le potentiel d’être un détracteur et de gâcher le processus?
  • Qui a déjà exprimé de l’intérêt?
  • Qui donnerait le plus d’engagement et de soutien envers ce plan?
  • Qui a la capacité de soutenir?

Il y a beaucoup d’autres questions potentielles, mais celles-ci sont un bon début! Nous voulons être sûr de faire intervenir différents intéressés pour que notre plan reste sur la bonne voie, atteigne les bonnes personnes, et crée le changement escompté. Cela veut dire qu’il est crucial pour nous de faire intervenir des personnes ayant du vécu direct et des usagers potentiels, ainsi que des organisations, des leaders, du personnel etc. Plus l’intervention des parties prenantes se fait tôt, mieux c’est.

Poser des questions peut vous aider à commencer à cerner un artisan du changement dans votre processus, c’est-à-dire, un influenceur ou un défenseur. Une fois que vous avez votre liste et que vous l’avez classé en catégories, et que vous avez trouvé certains artisans du changement, il est temps de passer à déterminer la stratégie d’approche et le meilleur moyen de faire intervenir chacune des personnes et organisations de votre liste.


D’autres ressources utiles :

Cartographie des parties prenantes :

https://www.boreal-is.com/fr/blog/cartographie-parties-prenantes-evaluer/

La bibliothèque d’outils et d’articles (en anglais) de l’Institut Tamarack sur la participation communautaire :

https://www.tamarackcommunity.ca/communityengagement

Outils de participation des parties prenantes de BSR :

http://www.bsr.org/reports/bsr-rapport-dialogue-avec-les-parties-prenantes.pdf

Association internationale pour la participation publique – Canada, spectre de la participation :

En français : https://www.aip2canada.ca/resources/FR/Documents/AIP2Canada-Spectrum-FINAL-2016.pdf

En anglais : https://iap2canada.ca/Resources/Documents/0702-Foundations-Spectrum-MW-rev2%20(1).pdf

 

Alexa Bol détient un diplôme de troisième cycle en études communautaires et changement mondial, et a plus de 15 ans d’expérience du secteur à but non-lucratif. Avant d’arriver à la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), Alexa a travaillé en développement communautaire et international, où elle a utilisé une démarche participative pour créer un changement positif au niveau systémique comme au niveau du personnel. En tant que gestionnaire de la mobilisation des connaissances à Changer les mentalités, à la CSMC, Alexa se consacre à l’application de connaissances en action dans le secteur de la santé mentale et des dépendances de façon qui fasse intervenir et accorde de l’importance à toutes les voix.

Consultez-nous

Questions? Veillez nous le faire savoir.

Categories

Blogues

Avertissement

Le contenu de nos blogues n’est pas destiné comme substitution à une opinion médicale, professionnelle, à un diagnostic ou à un traitement. Demandez toujours conseil à votre fournisseur de soins de santé si vous avez des questions concernant votre santé mentale.Si vous êtes en état de détresse, communiquer avec le centre d’aide le plus proche de chez vous. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1 ou rendez-vous à votre service d’urgence local.